Actualités > En chantier > Par un Fil - Oka Ewa Ke

Par un Fil - Oka Ewa Ke

UNE CRÉATION COLLECTIVE AU VILLAGE DE TALUEN

Ce projet reprenait le procédé de notre spectacle À la corde. Il a été écrit et créé tout au long du mois de mars 2017 par une large équipe réunissant soixante élèves de l’école de Taluen, leurs enseignants, six artistes et artisans de Twenke et Taluen, et trois plasticiens de l’association les Grandes Personnes.

LE PROCÉDÉ

Le concept de base du spectacle est simple, un enfant passe à un premier spectateur un objet et lui confie à voix basse la phrase qui correspond à cet objet. Ce dernier le présente à̀ un deuxième spectateur, son voisin, et lui communique aussi la phrase, le deuxième le communique au troisième et ainsi de suite, jusqu’à ce que le dernier objet, la dernière phrase aient traversé́ tout le public. Les objets sont reliés entre eux par une corde qui constitue le lien concret entre acteurs et spectateurs. C’est le fil de l’histoire, elle se déroule dans le sens du récit. Les enfants-acteurs interviennent le long de la corde pour rafraîchir le message ou pour aider les timides. Les spectateurs deviennent acteurs et récitants, ils interagissent les uns avec les autres, en transmettant le message et les objets qui passent entre leurs mains.


LA CRÉATION

Tout d’abord chaque objet a été dessiné et peint sur de grandes feuilles par les élèves. Les objets ont ensuite été réalisés par les élèves et les artistes et artisans. Cent vingt d’objets ont été fabriqués parmi lesquels cinquante quatre ont été sélectionnés pour la représentation.

Différents ateliers ont été mis en place pour la réalisation des objets en utilisant différentes techniques traditionnelles wayanas ou apportées par les artistes de l’association les Grandes Personnes :
Sculpture sur bois avec Yabako Konate, forgeron-sculpteur burkinabé du collectif les Grandes Personnes ; Des bois tendres ont été choisis et travaillés, principalement à l’herminette.
Modelage de figurines d’argile avec Linia Opoya (personnages, animaux, objets, etc.). L’argile a été collecté dans les environs. En classe, les enfants l’ont broyé, chamoté et préparé puis modelé. Les pièces achevées ont été lissées à l’aide de morceaux de callebasse ou de galets et cuites à ciel ouvert.

Vannerie avec l’intervenant wayana Wali Alupki.
Les objets ont été realisés à base d’arouman et de fibres diverses selon des techniques traditionnelles.

Fabrication d’objets par assemblage de végétaux (fibre de cocotier, branches de palmier comou, graines locales) avec Chloé Bucas du collectif les Grandes Personnes ; après avoir été collectés à proximité de l’école les différents matériaux ont été découpés, peints puis assemblés, souvent cousus.

Fabrication de petits objets à base de matériaux et techniques traditionnels (arcs, flèches, ciel de case, éventail etc…) avec Aimawale Opoya.

Fabrication d’objets en matériaux recyclés, en papier mâché à base de sacs de ciment vides et recyclage de bouteilles plastiques, de papier à bulles avec Christophe Evette (les Grandes Personnes) ;

REPRÉSENTATIONS

Fin mars le spectacle a été représenté dans quatre villages wayana : Taluwen (2 représentations le 24 mars, une le 28 mars) ; Twenké (une représentation le 24 mars) ; Antécum-Pata (une représentation le 25 mars) ; Anapaikë (une représentation le 27 mars) ;
Depuis, il continue à être représenté, il a joué le 10 juin à Maripasoula dans le cadre du Festi’Maroni.

UNE FRESQUE

Une fresque représentant le récit écrit a ensuite été peinte sur les trois murs extérieurs d’une classe de l’école à partir des dessins et des objets. Les élèves sont venus les peindre par petits groupes avec l’aide des Grandes Personnes et d’autres élèves. Ils ont appliqués deux couches de peinture par dessin et les 52 objets du spectacle ont ainsi été représentés dans l’ordre.

Création soutenue par le Rectorat et la DAC Guyane, la FEAC, le Parc Amazonien, la commune et l’office du tourisme de Maripasoula.

Les Grandes Personnes tiennent à remercier pour leur accueil et leur soutien les habitants de Twenke, de Taluen, d’Antecume Pata et d’AnapaIké, Thomas Fejer et Angélique Loas.

JPEG

INVITATION

Nous avons le plaisir de vous inviter aux premières représentations du spectacle Par un Fil.
Venez assister aux terribles aventures du jeune Jolopikpë et de son grand-père Alupki. Suspens, romance et fantastique sont au rendez-vous de cette incroyable épopée wayana.
Ce spectacle d’objet largement interactif mettant en scène une cinquantaine de sculptures est accessible à tous les publics. Il évoque et met en œuvre la transmission intergénérationnelle. Il a été écrit et créé tout au long du mois de mars 2017 par une large équipe réunissant soixante élèves de l’école de Taluen, leurs enseignants, six artistes et artisans de Twenke et Taluen, et trois plasticiens de l’association Les Grandes Personnes.

Premières représentations :
le vendredi 24 mars à 9h30 et 11h30 sous le tukusipan de Taluen.
vendredi 24 mars à 15h30 sous le tukusipan de Twenke
le samedi 25 mars à 12h à Antecume Pata
le lundi 27 mars à 10h et 14h sur la place des fêtes de Maripasoula

Entrée libre
Durée : environ une heure.

Vous y découvrirez d’effroyables monstres du fleuve, apprendrez à chevaucher un tapir et à sortir vivant du ventre d’un anaconda.

Prochaines dates :

  • Par un Fil :

    Premières représentations en Guyane :

    le vendredi 24 mars à 9h30 et 11h30 sous le tukusipan de Taluen.

    vendredi 24 mars à 15h30 sous le tukusipan de Twenke

    le samedi 25 mars à 12h à Antecume Pata

    le lundi 27 mars à 10h et 14h sur la place des fêtes de Maripasoula

    du vendredi 24 mars 2017 à partir de 09H30 au lundi 27 mars 2017 jusqu'à 17H00