Spectacles > À trottinette

À trottinette

À TROTTINETTE

Argument d’un ballet géant

Elle, Monique, c’est une retraitée du quartier, plutôt coquette, qui s’est mise à la trottinette électrique et qui en est toute fière. Lui, K.-S., est un jeune voisin, qui vit plongé dans son portable et dans ses jeux. Au début, ils se promènent et tourbillonnent en s’ignorant l’un l’autre… en ignorant aussi le quartier. Puis, soudain, ils s’entre-aperçoivent… Ils se taquinent, se titillent et se narguent jusqu’à se provoquer… La trottinette neuve suscite des convoitises. Mais petit à petit, ils se découvrent aussi, avec l’aide d’un musicien qui rôde autour d’eux et qui lentement les amuse, les fait danser entre eux et avec les passants, et finalement les pousse à s’entraider aussi quand nécessaire ! Le quartier devient l’espace vivant de leurs jeux.

Les marionnettes géantes sont les reines des déambulations, défilés et parades de carnaval, mais leur taille, leur mobilité, leur capacité à danser nous ont depuis longtemps donné envie de saynètes plus théâtrales et plus construites, pour leur permettre d’exprimer leur poésie exemplaire plus largement.

À TROTTINETTE

Genèse intergénérationnelle

Monique et K.-S., initiales de Kilian-Suleïman, ont été inventés dans une cité populaire de Villeneuve-Saint-Georges, avec le concours des habitants et du bailleur Poste-Habitat. Les Grandes Personnes avaient le projet d’y réaliser deux adolescents, mais une efficace coalition des participants jeunes et adultes a imposé le choix d’une grand-mère, retraitée de la Poste et d’un jeune homme, encore enfant par certains côtés, adolescent par d’autres, tant la question des relations entre génération était pour eux une préoccupation réelle et vivante. Et finalement l’équipe des Grandes Personnes a accepté de bon cœur ce changement, qui rappelle ses engagements pour le partage de l’espace public entre les générations et pour faire cesser l’invisibilisation de certaines catégories de citoyens, jeunes ou vieux. Puis Claude-Maurice Baille des Grandes Personnes a eu l’idée géniale de doter Monique d’une trottinette électrique !

Un spectacle qu’on peut voir de loin en toute sécurité

L’apparition de marionnettes géantes offre un moment joyeux, coloré et festif qui rompt avec la banalité du quotidien. En temps de crise sanitaire, nous avons deux atouts importants de notre côté : la déambulation de marionnettes géantes (3 à 4 mètres de haut) peut être suivie de loin, et nous avons plus de vingt-deux ans d’expérience des interactions avec le public en extérieur. Il ne s’agit pas ici d’enfreindre les règles de prudence : notre retour dans l’espace public s’envisage dans un strict respect des consignes de sécurité et de prévention, et protège au mieux les acteurs et les spectateurs.

Format

Ce spectacle mobile dure 40 minutes, avec deux marionnettes géantes et leurs accessoires. Il est accompagné d’un musicien qui joue en direct.