Sculpture pour tous > Ateliers participatifs > Création de géants

Création de géants

Photo : Musa Masilela

La matière idéale pour un atelier participatif

Les marionnettes géantes constituent un support magnifique pour les ateliers participatifs. Tout en elles, de leur construction, qui demande l’intervention de sculpteurs, de spécialistes des structures, de peintres, de costumiers, de marionnettistes, invite au travail en commun, à la discussion, à l’échange de techniques.
En outre, leur taille leur permet d’incarner, à la manière d’une créature mythologique ou légendaire, l’esprit d’une ville, d’un quartier, d’une communauté.
Et ceux qui les fabriquent et les manipulent jouissent d’une considération nouvelle auprès de leurs voisins.

Quelques exemples d’ateliers

Une résidence de création à Bordeaux en 2008 pour le carnaval des Deux Rives ont abouti quatre marionnettes en partenariat avec Créer c’est Résister, Musiques de Nuit et la Rock School Barbey.
Ces géants donneront naissance à l’association Les Voisins du Dessus.

En 2009 notre participation au Festival Musiques Métisses avec les Grandes Personnes de Boromo et Aire 198 aboutit à la création de Jehan de la Rochelle, Galuchette de Niort, l’Extra-Lunaire de Poitiers et la fillette d’Angoulême.

En février et mars 2010 de retour à Bordeaux pour le Carnaval des Deux Rives la compagnie a créé cinq marionnettes autour du Karagoz turc, en partenariat avec les Voisins du Dessus, Créer c’est Résister, Musiques de Nuit et la Rock School Barbey.

En septembre 2015, en partenariat avec l’ASBL Décrocher la Lune, la compagnie a encadré un grand atelier de construction et manipulation à la Louvière en Belgique. Des habitants des sept villes jumelées avec la Louvière, venus d’Italie, Pologne et France ont participé à l’invention et à la création de sept marionnettes géantes qui ont participé au grand spectacle Décrocher la Lune et à de nombreux autres événements depuis..

De mai à septembre 2016, des ateliers participatifs à Villeurbanne, en collaboration avec les ateliers Frappaz ont permis de construire des marionnettes à l’image des ancêtres des habitants du quartier des Buers. Elles ont défilé au stade Gerland lors de la parade d’ouverture de la Biennale de la Danse.