Spectacles > Allebrilles

Allebrilles

Crapauds et Dragon - Photo : Parme Baratier

photo : Parme Baratier

Allebrilles, est un spectacle déambulatoire lumineux, associant masques et grandes marionnettes. Il puise son inspiration dans les Alebrijes mexicains, chimères de papier mâché particulièrement oniriques et colorées. La lumière y est transmise d’un personnage à l’autre, d’une marionnette géante à l’autre, de même que l’affection se communique d’individu en individu.

Soutiens : Allebrilles a été créé dans le Cadre de la Fête des Lumières à Lyon avec le soutien du CNAR Frappaz / les Invites de Villeurbanne, de la Noche de los Alebrijes et du Museo de Arte Popular de la Ville de Mexico, de Décor +, des Subsistances, du Musée Gadagne, de Pezl et de Toshiba.

Allebrilles, est un spectacle déambulatoire lumineux, associant masques, chars et grandes marionnettes. Il puise son inspiration dans les Alebrijes mexicains, chimères de papier mâché particulièrement oniriques et colorées.

Autour de l’irruption d’une chambre à coucher dans l’espace publique s’organise un ballet fantastique où se confrontent rires et frayeurs enfantines.

Allebrilles est une occasion de réfléchir ensemble sur les imaginaires, les peurs ; mais surtout sur les cultures populaires et leurs créations destinées à terrifier et ravir les enfants.

Avec la complicité de la lumière, élément révélateur qui expose et propose à la fois, Allebrilles veut combattre publiquement les angoisses et piétiner les ténèbres, célébrer ce bonheur d’être dehors ensemble.

Ainsi, la lumière ne surgit pas, elle est transmise d’un personnage à un autre, de même que la connaissance ou l’amour se communiquent d’individu en individu. Elle partage ses couleurs et tisse ce lien essentiel qui apaise, soulage et invite à la fête. Quand la nuit s’illumine, l’heure est au jeu et à la danse.

JPEG - 66 ko
Allebrilles à Cergy - Photo : Dominique Chauvin

Les « alebrijes », ces statues mexicaines de créatures fantastiques aux couleurs éclatantes, doivent tout à Pedro Linares (1906-1992), sans lui le mot « alebrije » lui-même n’existerait pas.

LE RÊVE DE LINARES

Linares fabriquait à Mexico de la cartoneria c’est-à-dire des objets de papier mâché vernis, destinés à certaines fêtes. D’après la légende, en 1936, il fut saisi d’une fièvre intense au cours de laquelle il eut une vision. Il voyageait dans un paysage naturel dont les éléments se transformèrent en animaux chimériques aux couleurs incroyablement vives qui hurlaient le mot « alebrije ». Une fois rétabli, Linares s’employa à réaliser les créatures qu’il avait aperçues lors de sa vision. Au fil des années, le succès croissant de ses sculptures poussa les descendants de Linares, puis beaucoup d’autres à fabriquer également des alebrijes.
Les œuvres de Linares avaient intéressé le peintre Diego Rivera et Frida Kahlo qui lui commandèrent plusieurs pièces, exposées à l’Anahuacalli Museum de Mexico. Aujourd’hui, la tradition inaugurée par la famille Linares est devenue une activité importante. En dehors de Mexico, c’est surtout dans l’État d’Oaxaca que l’on trouve des villages entiers se consacrant à la création d’alebrijes.

UN PARTENARIAT AVEC LE MUSEO DEL ARTE POPULAR (MAP)

Le Museo del Arte Popular, installé depuis 2006 dans un bâtiment Art déco a pour mission de promouvoir et de conserver l’art populaire mexicain. Ses collections permanentes exposent sur 7 000 km2 des œuvres réalisées dans des matériaux qui vont du papier mâché à la vannerie, la sculpture sur bois, l’orfèvrerie, le textile ou même les sculptures en sucre. Le musée organise également des expositions temporaires et des ateliers pour jeunes.
Chaque année depuis 2007, en collaboration avec la Conaculta (Conseil national pour la culture et les arts) et la ville de Mexico, le MAP organise au mois d’octobre une parade d’alebrijes géants accompagnée d’un concours qui célèbre les arts traditionnels mexicains. Une fois la parade terminée, les sculptures géantes restent exposées deux semaines.

JPEG - 109 ko
Allebrilles - Photo : Achromatik

LES ÉLÉMENTS DU SPECTACLE

Allebrilles, est un spectacle déambulatoire lumineux où s’alternent des scènes en fixe d’environ 5 à 10 minutes et des tableaux déambulatoires.

Il est conçu pour des représentations nocturnes et nécessite une demi obscurité, il peut ainsi s’accommoder d’un éclairage urbain si celui-ci n’est pas trop violent.

D’une durée de 60 à 90 minutes, Il est conçu pour s’adapter à l’architecture des lieux aussi bien qu’aux impératifs d’un festival. Ainsi les saynètes en fixe se joueront sur les places et carrefours comme elles pourront être regroupées en une grande scène de 25 minutes. On pourra si on le désire organiser une résidence en amont pour intégrer un groupe d’habitants aux représentations.

Les Allebrilles, créatures chimériques

Neuf marionnettes lumineuses de 3,60 m à 4,30 m dont l’éclairage est contrôlé par le manipulateur grâce à des commandes fixées sur les cannes.

Don Bako - Photo © Achromatik

Manon, la mère

Une marionnette non translucide de 4 m représente la maman des crapauds. Elle est eclairée par la lampe de chevet qu’elle porte à la main.

Les petits crapauds

Deux personnages masqués de taille humaine. Chaque masque s’éclaire selon le bon vouloir des comédiens.

Le lit

Un lit superposé roulant et surdimensionné faisant office de scène pour nos deux petits crapauds.
Dimensions : 2,4l x 2,60 L x 2,50h. Le lit est manipulé par deux hommes-lampes de chevet portant des abats-jour sur la tête. Le système d’éclairage du lit est contrôlé par un régisseur lumière.

Picphon

Un dragon lumineux roulant et articulé, susceptible et pétaradant. Sur son dos est installé un percussionniste et sa batterie. Dimensions 2, 5l x 5L x 4,5h. Ce char est aussi équipé d’un système de diffusion audio contrôlé par le musicien. Le char est déplacé mécaniquement par deux manipulateurs. Le système lumière et la machine à fumée sont contrôlés par l’un des deux manipulateurs.

Un choeur de masques poissons

Quatorze personnes équipées de masques lumineux accompagnent l’ensemble des éléments du spectacles. Ils fonctionnent en un ou deux groupes. Agiles et rapides, ils se faufilent à travers la foule et aménagent les espaces de jeu pour permettre aux éléments plus volumineux de se mettre en place.
Ces personnages taquins et farceurs peuvent être en partie interprétés par des habitants à l’issue de répétitions. Le groupe peut être complété par de nouveaux masques réalisés au cours d’ateliers participatifs.

Une musique originale à geométrie variable

Le spectacle est essentiellement visuel, sans paroles, il fait la part belle à la danse et est soutenu à la fois par une bande-son et par un groupe de musiciens qui rythment et structurent l’ensemble. La musique permet de donner les tops aux marionnettistes et comédiens.
Allebrilles est normalement accompagné par Braka, Thomas Sisquelle et En’s Batucada. La bande son, elle, est diffusée par des enceintes autonomes embarqués sur le dragon Picphon. A l’occasion le spectacle pourra associer des musiciens locaux à l’issue d’un travail d’atelier sur les partitions et de répétitions.

UNE RÉSIDENCE CRÉATIVE EN AMONT

Un spectacle participatif
Depuis plus de quinze ans, la compagnie Les Grandes Personnes, met en avant la pratique participative et le travail collectif. Ses créations supposent une mise en commun des énergies et des échanges de compétences. Ainsi, un ou plusieurs groupes d’habitants pourront intégrer le spectacle en participant en amont à quelques ateliers.

Manipulation de marionnettes géantes
Des habitants motivés d’âge adulte pourront apprendre à manipuler les géants, à dompter ces titans de papier mâché qui vont leur permettre de danser avec une ampleur nouvelle et de goûter au vertige des grands bras. Après quelques répétitions et séances de manipulation, ils pourront participer au déambulatoire en binôme avec un marionnettiste de la compagnie.

Masques casques et objets lumineux
Des adultes et des adolescents pourront par exemple réaliser des casques masques lumineux en assemblant des objets en plastique transparents, bouteilles, barquettes et emballages divers issus du tri selectif. Ces masques seront ensuite papiétés et peints avec des couleurs translucides Des leds contrôlés et alimentés par un boitier porté à la ceinture permettront de les mettre en lumière aux moments voulus. On pourra de la même façon réaliser divers objets chorégraphiques lumineux. Ces ateliers de construction seront suivis de répétitions pour permettre aux habitants d’intégrer la ou les représentations du spectacle.

Musique et percussions
Encadrés par Braka ou par les percussionnistes d’En’s Batucada, des musiciens amateurs confirmés, élèves d’école de musique ou de conservatoire par exemple, pourront travailler autour des partitions du spectacle et accompagner les représentations.


JPEG - 87.8 ko
Crapauds et Dragon - Photo : Parme Baratier

Conception et coordination : Christophe Evette,
Création lumière : Nicolas Vuillier, Cédric Lasne, Jean Grison
Direction plastique : Mokeït
Mise en scène : Pauline de Coulhac, Christophe Evette
Création musicale : Braka et Arthur Simon
Encadrement des ateliers de peinture : Amora Doris, Aude Meeschaert, Mokeït, assistés de Justine Louvel et Armen Heydon
Encadrement des ateliers de construction : Maurizio Moretti, Yoan Cottet, Sarah Letouzey, Gerôme Martrenchard
Encadrement des ateliers de sculpture : Yabako Konaté
Encadrement des ateliers de masques lumineux : Matisse Wessels, Laure Bouchereau
Encadrement des ateliers de costumes : Patricio Luengo
Encadrement des ateliers de manipulation : Claude-Maurice Baille
Conception des marionnettes : Chloé Buccas, Yoan Cottet, Sarah Letouzey, Claude-Maurice Baille et toute l’équipe des Grandes Personnes.
Administration, production : Anne Gablin
Production au Mexique : Alisarine Ducolomb
Régie générale : Martin Meppiel,
Régie locale : Emmanuel Thomas
Régie technique : Stéphane Meppiel et Martin Martin
Médiation : Pauline Bance
Artistes invités : Vady Confident, Raul Rosas, Ricardo Linares Zapien
Conseiller technique : Parme Baratier
Programmation : Albert Comas
Électronicien : Marc Gaide
Jeu masqué, manipulation : Raphaële Trugnan, Sévane Sybesma, Maximilien Neujhar, Brahim Ahmadouche, Yacouba Sawadogo, Laurent Grappe, Kevin Valbon, Dominique Bonnot et toute l’équipe des Grandes Personnes

JPEG - 79.9 ko
Gloubaï - Photo : Achromatik

Ont participé à la création du spectacle à Lyon : Henri Abbato, Benjamin Aknine, Gabriela Alvarez, Isabelle Astier, Bernard Astier, Lucie Auclair, Fatima Barlerin, Mélanie Barone, Beatriz Becerra, Reine Prisca Bekoe, Julie Bernard, Clara Berrod, Sandrine Berry, Hélène Billey, Jean Denis Blanc, Marie-Claude Bois, Alejandro Bolanos, Anne-Cécile Bonhotal, Nelle Bosson, Lara Boulanger, Jessica Briard, Caroline Caillot, Sophie Canteneur, Romain Chastel, Shuai Chen, Laura Chieze, Florence Cluzel, Laurie Cortial, Josiane Corvisier, Claude Jeanne Couchoux, Agnès Cretinon, Denis Croville, Stéphane Croville, Michel Crozet, Colette Dedouche, Philippe Diaz, Elia di Vitantonio, Camille Drai, Gabriela Dubrac, Marie-Line Dumont, Stéphanie Elmudesi, Nicolas Espana, Anais Faucon, Irina Favero Longo, Caroline Faysse, Isabelle Federici, Orane Feltes, Charlène Fiorani, Delphine Fortin, Marie-Astrid Fouilland, Laurence Fourdrain, Gaëlle Fournie, Cécile Fournier, Denise Framinet, Danielle Froton, Gladys Fuertes, Barbara Garcia, Isabel Gaxiola, Valérie Godon, Rosario Gomez, Marion Guenal, Francoise Guillaumat, Elisabeth Halbout, Yé-Rang Han, Juliette Jegoux, Sandrine Kardas, Brigitte Lacombe, Véronique Lacombe, Lise La Greca, Cécilie Lahaeye, Siham Lalaoui, Cécile Lami, Henri Lancman, Florence Laroche, Perrine Laroche Florian Lasne, Deniz Lauffet, Lydie Laurent, Anna Lavayssiere, Mathilde Lavayssiere, Geoffrey Leger, Meggan Leonor, Gabriela Lopez, Justine Louvel, Viviana Lopez Toro, Caroline Magnoux, Pascal Mancini, Carole Maurice, Audrey Mereu, Rafael Miranda, Elise Monier, Béatrice Montredon, Jiwoo Mun, Sofia Olguin Lausseur, Maria De La Luz Ortega Rocha, Virginie Paulmier, Maya Payau, Nicolas Pigeon, Remy Plasse, Christiane Raclet, Michel Rampaud, Anne-France Rampaud, Lorraine Reda, Claude Reyne, Christophe Richard, Giovanni Ricignuolo, Aurélie Robin, Fernando Ronin, Elodie Roques, Karine Roy, Clémence Saric, Adan Saunier, Antoine Scalbert, Agathe Schoirfer, Aline Selli, Audrey Serre, Sonya Singh, Claudia Sotelo Ramirez, Laura Tanguy, Nagi Tartamella, Malika Temamra, Maud Thomas, Isabelle Touboul, Laura Patricia Tribet, Pierre Urena, Pepita Valades, Claire Vallart, Fanny Verite, Enrique Vidal Olascoaga, Joseph Villalba, Marie-Noelle Weber, Michèle Zobel, Jean-Claude Zobel, Yuanyuan Zong

Allebrilles a été créé dans le cadre de la fête des Lumières à Lyon avec le soutien du CNAR Frappaz / Les Invites de Villeurbanne, de la Noche de los Alebrijes et du Museo de Arte Popular de la Ville de Mexico, de la Fabrique Sonore, de Décor +, des Subsistances, du Musée Gadagne, de Pezl, de Toshiba et de la Villa Mais d’Ici.

Dacvady - Photo : Achromatik

Un extrait de la bande son, Saraj composé par Braka pour les Allebrilles :




Type : Spectacle déambulatoire lumineux Durée : 65 mn

Spectacle déambulatoire lumineux

Une vidéo du spectacle est en cours de réalisation.
Voici quelques images d’Emmanuelle Sabouraud prises lors de la toute première sortie des Allebrilles à Lyon :