Spectacles > MAMBO JUMBO

MAMBO JUMBO

Photo : Thomas Sappe

Mambo Jumbo est une création déambulatoire à mi- chemin entre la mascarade et le défilé de mode. Une parade carnavalesque composée de géants et de personnages au look et à l’humeur tapageuse dont l’euphorie contagieuse se transmet comme un virus par le rythme, la danse, l’humour et la dérision.
Mambo Jumbo, c’est avant tout un appel à chacun à venir parader, bouger, danser, à créer les conditions d’une pandémie de bonne humeur qui se propage sans distinction, sans barrière, sans frontière.
Une troupe de géants s’invite dans les rues de la cité. Elle s’approprie le temps d’un défilé les codes vestimentaires et les rythmes musicaux des différents mouvements d’émancipation, affirmant avec humour et une certaine arrogance les droits d’expressions et la dignité des communautés en lutte.

Création soutenue par la Région Ile de France, la Guinguette Buissonnière et la Villa Mais d’Ici.

AFFRANCHIR
Mambo Jumbo puise dans l’énergie des révolutions vestimentaires et musicales qui ont accompagné les grands moments de lutte pour l’égalité et l’émancipation, qu’il s’agisse des combats des femmes, des homosexuels, des noirs américains. Par ses choix de costumes, ses thématiques, ses musiques, il célèbre ces périodes de libération et de provocation. Il invite chacun à s’affranchir de la retenue des jours ordinaires dans un esprit authentiquement carnavalesque.

JPEG - 221.4 ko
Photo : Dominique Lagnous

VIVRE
Les luttes pour l’émancipation ont eu leur codes vestimentaires et musicaux afin sans doute d’humaniser de façon festive l’âpreté des combats.
Ce sont ces éléments culturels que ce projet veut mettre en lumière.
Quel autre rapport peut-on établir entre un sapeur congolais, une drag-queen et un rappeur si ce n’est une furieuse envie d’exister et de vivre ?
C’est de ce besoin de reconnaissance et cette impétueuse énergie dont se nourrit cette proposition.

JPEG - 199.1 ko
Photo : Thomas Sappe

INVITER
Un bal ou un carnaval réussis sont ceux dont le public n’est pas spectateur mais véritablement acteur de la fête.
Avec Mambo Jumbo, les Grandes Personnes ont voulu proposer un spectacle profondément incitatif. Un groupe formé de comédiens danseurs et de marionnettes géantes d’environ quatre mètres de haut alterne scènes chorégraphiques et narratives et moments de déambulation festifs sur des musiques populaires et entraînantes pour appeler le public à participer à la fois à la parade et à la danse.

JPEG - 200.1 ko
Photo : Thomas Sappe

CHANGER À VUE ET EN RYTHME
Les marionnettes et les danseurs sont habillés et accessoirisés à vue, grâce à un char sonorisé à l’allure d’une garde-robe ambulante. Les costumes de ce défilé de mode parodique et insolent sont inspirés par ceux des féministes, rappeurs, zooteurs, sapeurs, afro, punks, drag-queens ou queer. Ainsi, chaque danseur, chaque marionnette géante passe par une série de métamorphoses chorégraphiées. Dans un désordre joyeusement anachronique, chacun exhibe ses formes, son élégance, son sens du rythme et de la danse sur des musiques puisées dans un répertoire allant des tambours africains à la techno en passant par le jazz de la Nouvelle-Orléans, le rock, le funk, la soul, le hip-hop ou encore des standards latino-américains ou issues des Caraïbes.

DANSER ET GRANDIR
Des chorégraphies mobiles de la parade, mises au point avec la participation d’Olivier Germser, fondateur de la compagnie Tango Sumo, au grand bal final sur lequel le spectacle s’achève, l’invitation à la danse est au cœur de la proposition portée par Mambo Jumbo. Le travail chorégraphique du collectif Les Grandes Personnes s’est enrichi de la participation au défilé d’ouverture de la Biennale de la danse à Lyon, en 2016, avec Seifeddine Manaï, et ne cesse de s’affiner.

DÉVELOPPER
Si Mambo Jumbo a déjà fait l’objet d’une résidence à la Villa Mais d’Ici en 2017, d’une sortie remarquée au carnaval de Nice en mars 2017, et de 3 représentations dans le centre de la France avec la Guinguette buissonnière, le collectif souhaite l’étoffer et le perfectionner, développer ses chorégraphies, ses choix musicaux et narratifs, tout en lui gardant l’énergie d’un work in progress, d’un laboratoire d’expérimentation.

JPEG - 76.9 ko
Dessin : Clôdmo

ÉQUIPE
Direction artistique : Pauline de Coulhac
Mise en scène : Pauline de Coulhac et Raphaële Trugnan
Avec la précieuse collaboration d’Olivier Germser pour les parties chorégraphiques et Sévane Sybesma pour l’écriture.
Costumes : Patricio Luengo assisté de Juliette Minot, Annette Ravaud, Véronique Valentino et Claudia Verdejo
Conception accessoires : Matisse Wessels
Conception et réalisation char : Maurizio Moretti et Cédric Lasne
Montage son : Maximilien Neujahr et Kevin Monteiro
Fabrication accessoires et structures : Claude-Maurice Baille, Ninon Bonnot, Laure Bouchereau, Yoann Cottet, Yabako Konate, Cédric Lasne, Clémence Minot, Maurizio Moretti, Nathalie Regior, Nicolas Vuillier, Matisse Wessels.
Un grand merci à Yuka Jimenez pour sa précieuse collaboration
et ses conseils avisés.
Comédiens et marionnettistes (en alternance) :
Claude-Maurice Baille, Laure Bouchereau, Caroline Brillon, Yoann Cottet, Pauline de Coulhac, Cédric Lasne,
Rodolphe Martin, Kevin Monteiro, Maurizio Moretti, Maximilien Neujahr, Sévane Sybesma, Raphaële Trugnan, Nicolas Vuillier, Matisse Wessels.

JPEG - 390.9 ko
Photo : Dominique Lagnous