L’association > Historique > 2005 - Une Grande Famille

2005 - Une Grande Famille

Une Grande Famille 2005

UNE GRANDE FAMILLE

Montée en 2005, dans des conditions rocambolesques et joyeuses avec une cinquantaine de participants, à Boromo, au Burkina Faso Une grande famille était un spectacle conçu à l’échelle d’un quartier « traditionnel » d’une ville burkinabé, pour investir tour à tour et simultanément différents lieux publics, cours, cabarets, rues, carrefours, place de marché et pâtés de maisons.

La trame du spectacle avait été imaginée dès février 2004 : trois puis bientôt quatre générations d’une même famille s’affrontaient à l’occasion de l’idylle de la fille de la famille avec un jeune Français. Dispute grossesse, mariage, et naissance précédaient une réconciliation générale. Un atelier d’écriture animé par le griot Yacouba Drame et Jean-Baptiste Evette, écrivain français, a développé le récit et les paroles chantées par les chœurs en français et bambara et de, temps en temps, on parlait aussi moré ou bwamou.

Comme lors de la création du Fleuve en 2003, fabrication et répétitions se sont repartis dans toute la ville, avec comme épicentre la grande cour du PIAMET et la cour des Poissons où se tenait la cantine. Tous les midi, un repas collectif y rassemblait les participants et l’on y planifiait et plaisantait. L’atelier de sculpture s’est adapté aux ressources locales : têtes et mains notamment, ont été papiétées avec des sacs de ciment vide moulée sur un positif en banco (terre crue), les mains avec des assemblages de bouteilles d’eau minérale vides modelées. Des ateliers de manipulation, de chant et de danse ont complété les préparatifs.

Les évolutions des trois générations de la famille étaient mises en scène par des grandes marionnettes, accompagnées de chœurs masqués de pintades, de crapauds, de poulets, et de musiciens, qui parcouraient chacun leur trajet avant de se réunir. Une grande famille s’est jouée à Boromo, Ourbono, Bobo Dioulasso, Ouaga Dougou, Ouahabou, Dédougou. Là encore, les marionnettes et les masques créés à cette occasion ont été partagés entre les deux compagnies des Grandes Personnes, celle d’Aubervilliers et celle de Boromo qui a continué à les faire jouer, en Afrique et ailleurs.

JPEG - 135.5 ko
Une Grande Famille 2005

Ce projet a bénéficié du soutien de Via le monde, le centre de ressource départemental de la Seine-Saint-Denis dédié à la citoyenneté internationale et aux questions de la mondialisation et du développement.